Des revenants au Louvre

Daniel Rabel, Première entrée des fantômes, quatre figures, 1632. Cliché: RMN.

Du 13 janvier au 28 mars a lieu une drôle de programmation culturelle au musée du Louvre. Non ce n’est pas une suite de conférences d’histoire de l’art ou de théorie muséographique, mais bien un cycle de conférences et de projections de films autour des revenants, et de la figure du retour des morts. Accompagnant une exposition du département des arts graphiques sur le même sujet (qui elle-même accompagne en partie l’expo block-buster “L’Antiquité rêvée”, dont j’espère pouvoir reparler), qui dure du 13 janvier au 14 mars, et qui a l’air absolument passionnante.

Que l’on ne s’attende pas à du film de zombi* bien gras, bien sûr, Louvre oblige, mais bien à un Dreyer, un Fritz Lang, des films de Kiyoshi Kurosawa, le Dead Man de Jarmusch (qui est désormais, depuis l’expo Blake du Petit Palais, admis au musée), Aux frontières de l’aube de Bingelow à la rigueur, etc. Je note personnellement surtout une reconstitution des fantasmagories de Robertson, sorte de spectacle à la lanterne magique de la fin du 18e siècle, qui fait partie des ancêtres du cinéma.

Côté conférences, il y a également de quoi faire: je retiens notamment celle de Jean Wirth sur le macabre médiéval, le 21 février, et celle de Clément Chéroux sur la photographie spirite, le 28 février. Sinon, Didi-Huberman, Olivier Schefer, Philippe-Alain Michaud… du beau monde.

Girodet, Le Songe d’Enée, lavis brun et gris, rehauts de blanc sur traits de crayon, Paris, musée du Louvre. Cliché RMN.

____________

*On a quand même droit au Jour des morts-vivants de Romero, pas aussi incontournable que La Nuit, du même, mais bon… pour une fois qu’il y a des zombis au Louvre!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.