Visages du livre

C’est le nom d’une exposition virtuelle proposée par la bibliothèque Carnegie à Reims, qui a suivi une exposition réelle au sein de cette belle et riche institution, du 11 mars au 30 avril derniers. L’exposition a pour thème la figure de frontispice et la page de titre, depuis leur invention à la Renaissance jusqu’à nos jours. Elle était assortie d’un colloque sur trois jours en mars dernier, auquel j’ai eu l’honneur de participer. C’était vraiment très intéressant : contrairement à d’autres colloques auxquels j’ai pu assister, dans lesquels tout le monde parle dans son coin, il y avait un vrai dialogue. Les actes devraient normalement à l’avenir, je l’espère, être publiés.

Page de titre de La Fabrique du corps humain d’André Vésale, 1542 (image prise ici)

L’exposition virtuelle est je trouve très bien conçue, et donne bien les jalons de l’histoire de cette figure imposée des arts du livre depuis la Renaissance, qui consiste à fournir un premier aperçu du contenu d’un ouvrage en une seule page à la position symbolique. De la page de titre architecturée à la couverture illustrée, en passant par la gravure indépendante en face de la page de titre, l’image a en tout cas son rôle à jouer dans la mise en scène du texte.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.